Le secteur du collège du Fousseret bascule dans sa totalité sur le secteur du futur nouveau lycée de Cazères.

La sectorisation du nouveau lycée de Cazères ne concerne que les jeunes rentrant en seconde à la rentrée 2020, en 2021 se rajouteront les premières et en 2022 les terminales.
 
Les services de transports de la Région ont déjà planché sur l’organisation du ramassage scolaire, il y aura donc 3 lignes de bus à la rentrée 2020 soit

  • Lycée Aragon (Muret)
  • Lycée Charles De Gaulle (Muret)
  • Lycée Martin Malvy (Cazères)
Lycée - Logo collectif

  COLLECTIF « Un lycée entre Muret et Saint-Gaudens »  - Suite...  

À l'automne 2015, le Conseil Régional, sous le mandat de Martin Malvy, s'est engagé officiellement à construire un nouveau lycée entre Muret et Saint-Gaudens, avec une ouverture prévue à la rentrée 2020.

Le collectif pour un lycée entre Muret et Saint-Gaudens (www.collectif-lycee.org), a été reçu vendredi 22 avril par M. Chibli, nouveau vice-président en charge de l'éducation, de la jeunesse et des sports afin de connaître l'état d’avancement du projet. Ce dernier a confirmé que le lycée était bien acté et a apporté quelques précisions :

  • Concernant la localisation : ce lycée sera implanté à Cazères.
  • Concernant la date d’ouverture : il est encore trop tôt pour donner une date définitive mais il est actuellement question de la rentrée 2020 « ou un peu plus, l’important étant que ce lycée ouvre°».
  • Concernant les effectifs : ce lycée accueillera 900 à 1000 élèves, ce qui est un peu moins que ce qu’avait annoncé Mme Artigalas en novembre.

Le rôle du collectif à ce jour est de veiller à ce que :

  • ce lycée ne prenne pas de retard et que l’ouverture puisse bien se faire à la rentrée 2020 car les conditions de travail actuelles des élèves de nos communes ne sont pas acceptables.
  • les élèves du collège de Cazères soient aussi orientés vers ce lycée car il revient souvent sur le tapis que la construction du lycée ne devrait pas en tuer un autre, pensant au lycée de St°Gaudens. Or les élèves de Cazères ont droit aux mêmes conditions de travail que les autres élèves.

L’implication de tous est indispensable pour mener à bien ce projet dans les délais impartis. Vous pouvez soutenir le collectif en adhérant au prix de 5 €, vous obtiendrez ainsi un bel autocollant qui ornera votre voiture et rappellera à chacun la nécessité de la construction de ce lycée.
Une réunion du collectif a eu lieu mercredi 18 mai à Carbonne. Nous attendons un retour sur cette réunion.

  COLLECTIF « Un lycée entre Muret et Saint-Gaudens »   

Le nombre d’élèves augmente régulièrement en Haute-Garonne, et tout comme pour les collèges, les lycées commencent à manquer.
Si nos jeunes Lafittois bénéficient désormais d’un nouveau collège au Fousseret, nos lycéens doivent se diriger vers Muret ou Saint-Gaudens pour rejoindre leur établissement, ce qui ajoute en moyenne 2h de transport, donc de fatigue, à la journée de travail.

Dans cette optique, et pour augmenter l’égalité des chances de nos enfants, un collectif s’est monté (www.collectif-lycee.org) soutenu d’ailleurs par le Conseil Municipal de Lafitte-Vigordane par voie de délibération lors de sa dernière réunion, pour activer la construction d’un lycée sur notre territoire du Volvestre, zone blanche en matière de lycée, qui pourrait accueillir entre 1250 et 1450 élèves, en filière générale mais également professionnelle, incluant peut-être même un internat par la suite.

Ce projet, bâtiment moderne, à énergie positive construit dans le respect de l’environnement grâce aux innovations technologiques, est estimé aujourd’hui à environ 35 millions d’euros, et attend désormais de connaitre le lieu de son installation.
Plusieurs communes ont déposé leur candidature, dont la ville de Carbonne. Lors de la soirée célébrant l'approbation de la création de ce lycée le 20 novembre 2015, Bernard Bros, a présenté la candidature de Carbonne, en présence de Françoise Dedieu-Casties, vice-présidente à la région Midi-Pyrénées, et Maryse Baronia-Vezat, conseillère départementale du canton d’Auterive, venues soutenir le collectif.
Ce dossier doit désormais devenir une priorité sur le budget régional, afin que la nouvelle équipe régionale élue poursuive le travail fourni pour que ce lycée sorte de terre comme promis.
Approbation lycée _4_.JPG
Approbation lycée _10_.JPG

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.