Voirie

  SECURISATION DU CENTRE BOURG 

OBJECTIFS : Dans le cadre de la sécurisation du cœur de village, la commune de Lafitte-Vigordane a souhaité mettre en place un périmètre de circulation en zone 30. Cette zone 30 est équipée de plusieurs aménagements pour limiter la vitesse des véhicules et sécuriser les déplacements mode doux (priorité aux piétons et vélos).

Concernant les autres travaux de sécurisation, il est envisagé de créer des piétonniers pour la circulation des piétons en toute sécurité, d’aménager des quais bus aux normes du CG 31, de limiter la vitesse sur les voies par des aménagements, de modifier les sens de circulation de certaines voies de double sens en sens unique et de créer des contresens cyclables. Tous ces travaux seront réalisés si possible, par tranches annuelles de 150 000 € HT environ, en fonction des subventions du Conseil Départemental et des capacités financières de la commune.

  TRAVAUX REALISES EN 2019 
Un piétonnier a été créé le long de la rue du Pont Bascule afin d’éviter aux passants de marcher sur la route et le tapis d’enrobés a été refait à neuf ; un dos d'âne route de Salles au niveau de l'entrée du lotissement du Vigné afin de casser la vitesse.
Le trottoir en face de la médiathèque a été refait pour des raisons de sécurité à cause des racines des cèdres qui sont passées au travers du béton.
Le parking du Complexe des Pyrénées a également été agrandi pour contenir environ 65 places, le terrain jouxtant la salle, qui nous est gracieusement prêté, étant amené à être vendu prochainement.
Par ailleurs, les conducteurs de véhicules à moteur doivent être particulièrement vigilants, dès l’entrée du parking, car de nombreux enfants jouent, courent et peuvent surgir à tout moment sur ce parking. Un arrêté municipal a d’ailleurs été pris afin de faire respecter cette interdiction d’accès.

Voirie Parking salle des fetes 1
Voirie Pont bascule
Voirie ralentisseurs Salles 1
Voirie dos d'ane clavère
Voirie radar Carbonne

  TRAVAUX REALISES EN 2017 & 2018 
Le programme d’aménagement s'est poursuivi par la création d’un trottoir qui part du plateau traversant de la rue de la Chapelle jusqu’à la route de Carbonne.

Sécurisation des routes de notre village
3 dos d’âne ont été placés sur le Chemin de Clavère afin de casser la vitesse excessive et dangereuse de nombreux véhicules sur cette longue ligne droite. Côté rue du Bourguet / chemin du Vigné / chemin de la Dourdouille, un marquage au sol avec 4 « cédez le passage » a été peint afin de faire respecter la priorité à droite sur ce carrefour dangereux. Les chemins de la Dourdouille et de Milhat ont vu leurs chaussées totalement rajeunies par un ECF (Enrobé Coulé à Froid) réalisé en 2 interventions, en mai et juin.
Ces travaux, pris en charge par la CCV, se sont élevés à 3980 € TTC pour les dos d’âne de Clavère, 8368€ TTC et 9647€ TTC respectivement pour les revêtements de Milhat et de la Dourdouille.
 
Radar pédagogique
Le Syndicat Départemental d’Énergie de la Haute-Garonne (SDEHG) a proposé un nouveau service pour les communes de la Haute-Garonne : la mise en place de radars pédagogiques. Notre commune s'est inscrite au programme 2018. Cet équipement de prévention, installé à l’entrée du village, route de Carbonne, indique désormais à l’usager la vitesse à laquelle il circule et affiche un message d’alerte si sa vitesse est supérieure à celle autorisée. Le radar indicateur de vitesse permet ainsi aux automobilistes de prendre conscience de leur allure dans les zones dangereuses, d’adapter leur vitesse en conséquence et d’assurer la sécurité routière dans la ville. C’est un outil simple d’utilisation et efficace pour réduire les accidents.
Les coûts d’achat et d’installation d’un radar ont été partagés à parts égales entre le SDEHG et la commune, soit environ 1 500 € pour Lafitte-Vigordane.

  TRAVAUX REALISES EN 2016  
RD 48 – Le village – Rue des Ecoles
Afin de sécuriser les abords de l’école, la commune a aménagé un plateau traversant au carrefour de la rue de la Chapelle et de la côte de Montoussé pour sécuriser la circulation piétonne, très présente à proximité de l’école. Des signalisations verticales et horizontales ont été installées pour informer des différentes modifications. Ce plateau traversant indique donc l’entrée et la sortie d’une zone limitée à 30 km/h, ainsi que la priorité aux piétons sur tout le plateau (que l'on peut considérer comme une traversée piétonne) et dans n’importe quelle direction. Le régime de la priorité à droite a été retenu. Ce carrefour ainsi aménagé permet l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite (PMR) de part et d'autre.
Plusieurs traversées piétonnières ont été ainsi aménagées autour de la mairie, rue de la Chapelle et rue des écoles ainsi qu'au niveau des allées de Rémusat. Ces passages sont signalés par des bandes podotactiles et des rangées de pavés collés sur la chaussée pour servir de guide canne. Des panneaux clignotants (alimentés par panneaux photovoltaïques) ont également été positionnés sur l’allée Charles de Rémusat afin d’avertir de la présence de passages piétons.
Afin d’être conforme à la réglementation, une réduction de voirie a été réalisée pour aménager les trottoirs et permettre ainsi le passage des Personnes à Mobilité Réduite (PMR) et des poussettes. Cet aménagement incitera les véhicules à ralentir.
Si les nouveaux trottoirs réalisés par la Mairie sont si larges, c'est qu'ils doivent respecter des normes pour la circulation de personnes à mobilité réduite (fauteuil roulant, personnes avec canne, ou poussette). En vous garant sur ces trottoirs, vous obligez ces personnes à marcher sur la route, ce qui les met en danger. Sachez donc que vous recevrez un 1er avertissement verbal ou par un feuillet sur votre pare-brise pour la 1ère infraction. Votre véhicule avec sa plaque d'immatriculation sera pris en photo. Si une 2nde infraction doit être constatée, une affichette d'avertissement plus sévère sera collée sur votre vitre conducteur. Si vous persistez, à la 3ème infraction, vous serez verbalisé par une amende de 130€.
Un quai bus a également été prévu dans le cadre de cet aménagement ainsi que le déplacement d’un arrêt après le carrefour avec la rue des fournils.
 
Sécurisation du centre du village
Les traversées piétonnes du centre du village ont été adaptées aux normes PMR et la signalisation mise en conformité. L’accessibilité à la Mairie a été rendue possible par des aménagements de sécurité et l’abaissement de trottoirs. Dans cette partie sont également intégrées les deux traversées piétonnes des allées Charles de Rémusat au niveau des arrêts de bus. Les traversées ont été marquées au sol, des bandes podotactiles ont été intégrées sur les trottoirs et une bande de pavés collés encadre la traversée en fonction de guide canne.

Voirie plateau surélevé chapelle-montoussé
Voirie panneau averti piéton
Voirie sens circulation Fournil et Lavoir
En outre, le sens de circulation des rues longeant la Mairie (rue du lavoir et rue des fournils) a changé et des panneaux routiers ont été mis en place : ces deux rues sont désormais en sens unique (comme l'indiquent les flèches sur la photo ci-dessus) afin de faciliter la circulation des véhicules qui ne pouvaient se croiser que très difficilement sur ces chaussées.
Comme prévu, la commune a également fait marquer des emplacements de parking réservés aux personnes à mobilité réduite, une sur la place du village, deux à la salle des fêtes et une à proximité du nouveau cimetière.
  TRAVAUX REALISES EN 2014 & 2015  

Voies communales
Le revètement des voies communales a été renouvelé entre juin 2014 et juin 2015 .
 
Voies départementales
La mairie a fait réaliser en 2014, par un bureau d’études, un programme d’aménagement sécuritaire du centre bourg (trottoirs, signalisation en intégrant également l'éclairage public, sécurisation de l’accès aux abris bus...). L'objectif est de sécuriser la circulation de tout le centre bourg en voiture, en vélo et à pied. Ces travaux seront réalisés par tranches en fonction de l’accord de subventions du Conseil Général.

Voirie curage Dourdouille

Curage des fossés
Afin d’améliorer l’écoulement du ruisseau du Chemin des Gragnottes, un reprofilage du fossé bordant ce chemin a été réalisé par des sociétés missionnées par la Communauté de Communes du Volvestre. Elles ont procédé à l’arrachage mécanique de la végétation ainsi qu’au pompage de la vase stagnante au fond du ruisseau (à l’aide d’une pompe et non d’une pelle mécanique). Pour finir, elles ont nettoyé les buses par la technique de l’hydrocurage.

Curer un fossé coûte 5 € HT/m, le curage de la Dourdouille pour 4°000 m à réaliser s’est donc élevé à 20 000 € HT.
 

Voirie Fauchage

Fauchage
Depuis la loi n°2014-110 du 6 février 2014, l’usage des pesticides « pour l'entretien des voiries, des talus, des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public » est interdit dans toutes les collectivités locales. Ces pesticides entraînent une grande pollution des nappes phréatiques et des terres agricoles. Cette interdiction est entrée en vigueur au 1er janvier 2020. Le Conseil Départemental de la HauteGaronne, a d’ores et déjà interdit l’usage de désherbants chimiques en bord de routes, sur les talus, ou les espaces verts proches des voies de circulation. Il poursuit sa démarche de réduction de l’utilisation des pesticides et favorise la mise en œuvre de méthodes alternatives au désherbage chimique. Ceci explique la présence d’herbes non fauchées sur les terre-pleins des routes départementales.

Lafitte-Vigordane est donc rentré dans ce processus et à défaut d’un surcroît de main d’œuvre (1,5 employés techniques depuis peu, pour veiller, entre autre, à l’entretien de tout le village, des espaces publics et des bâtiments communaux), la municipalité n’a pas d’autre choix que de laisser quelques espaces enherbés, car même si ces employés passent régulièrement le roto fil, certaines zones ne peuvent être entretenues correctement sans désherbant. Cependant, vous conviendrez aisément que l’herbe n’est pas sale, elle est juste disgracieuse… Alors, n’hésitez pas à la détruire, sans désherbant bien entendu, si son apparition sur vos trottoirs, ou aux abords de votre propriété vous incommode.

  • Sur les voies départementales : 
S’agissant de l’entretien des routes départementales, nous avons convenu de signer une convention avec le Conseil Général pour augmenter le nombre de fauchages (une partie du coût sera à la charge de la commune).

Passages prévus :

- Mai : un passage (accotement sécurité)
- Juillet : un passage (accotement sécurité + revers de fossé)
- Décembre : un débroussaillage

  • Sur les voies communales : 

Après rencontre des services de la CCV (à qui a été transférée la compétence sur l'entretien des voies communales), nous avons convenu d'augmenter le nombre de fauchages (une partie à la charge de la commune). Actuellement :
- Mi-Mai : un passage sur toutes les voies communales (accotements + dégagement de la visibilité)
- Mi-Août : un passage sur le centre bourg uniquement (débroussaillage complet + accotements + fossés)
- Octobre : un débroussaillage complet de toutes les voies communales

Eclairage publique
Le SDEHG (Syndicat Départemental d’Electricité de Haute Garonne) a réalisé 39 000 € HT de travaux de rénovation et d’installation d’éclairage public pour le compte de la commune. Notre participation s’est élevée à 35 % de ce montant HT.
Voici la liste des travaux retenus par le SDEHG en 2015 :

  • Rénovation des tubes néon fluo et rajout d’un point d’éclairage qui avait disparu (route de Marignac). Le SDEHG ne pouvait plus substituer les lampes anciennes par les mêmes équipements, les normes ayant évoluées. La commune a dû donc programmer pour 2015, 18 000 € HT de travaux de rénovation de 24 appareils pour permettre l’intervention du SDEHG et remplacer ces lampes défectueuses.
  • Dépose du coffret du boulodrome qui ne sert plus à rien, déplacement des coffrets existants qui commandent l’ancien boulodrome. Rajout d’un éclairage public pour le terrain de pétanque le plus récent.
  • Création d’un coffret prise sur le parking de la salle des fêtes pour permettre le branchement des exposants lors des diverses manifestations.
  • Eclairage programmé du City-Park.
Voirie Parking médiathèque

Parking de la médiathèque
Un nouveau parking de 27 places a été créé face à la médiathèque. Son entrée se fait rue des écoles (accès actuel de l’arrière du restaurant) et la sortie sur le chemin de Danville. Il a été aménagé par des plantations de petits arbres, et des luminaires pour l’éclairage public. Nos employés techniques ont bâti le mur de séparation entre le restaurant et le parking, et installé le portail.
 
Parking du groupe scolaire
Des blocs de trottoirs ont été placés sur les zébras afin d’empêcher les conducteurs trop pressés de traverser ce parking pour couper court.
Les candélabres du parking de l’école sont désormais allumés jusqu’à 5h00 du matin, afin que ce lieu ne soit plus un repère trop isolé, qui permettait à certains de consommer alcool ou autres produits illicites en toute discrétion, ou encore de venir pique-niquer pour laisser derrière eux détritus et bouteilles de bière sur lesquels nos enfants tombaient le lendemain en se rendant à l’école... La gendarmerie a été avertie de ces agissements et organise des rondes très régulières pendant la nuit pour contrôler ces groupes. Cependant, si la mairie venait à constater dans les mois à venir que ces réunions persistaient, malgré la lumière, elle envisagera de fermer ce parking la nuit.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.